Skip to content

GAUTHIER
Saint-Etienne

En toute chose, il faut bien un début.
André Vant, dans son livre L’Industrie du cycle dans la région stéphanoise publié en 1993, retranscrit l’histoire de la genèse de la première bicyclette française.
« C’est en 1886 que Mr Duncant coureur cycliste anglais de la maison anglaise Rudge grande maison de vélocipèdes Bicycle Tricycle qui occupais à cette époque de 400 à 500 ouvriers, arivais en France avec une première bicyclette il avais pour mission de la présenté dans tous les clube vélocipédiques de France pour en faire la démonstration notre clube avisé a son toure de sont passage à ST Etienne nous decidammes d’aller l’attandre sur la route de Panfoy mais qu’elle fut notre désillusions ne le voyant pas arrivé aprè 3 heures d’attante tous navré de n’avoir pas pu contemplé cette machine donc les quelques journaux seportifs de cette époque en fire un chaleureux éloge. Ce n’est que le lendemain vers 8 heures du matin (…) en me disant qu’i avait été areté par un violent orage nous fumes nous rafraichire et lui signat son livre de passage à Saint Etienne. Je  prie mon grand bicycle pour l’accompagnier sur la route de la Fouliouse et en même temps me rendre compte de ce que c’était cette nouvelle machine ma surprise fut grande quand je le vis monte les cote surtous celle de la Fouliouse j’en fus émerveillier et je me dis il faut tache d’en faire une arrivé à Veauche je l’invitais à acepeté un consomation pour nous séparé et lui demandais quelque renseignement pour faire un compte rendu de sont passage et en même temps d’esseyer sa machine ce qu’il fit avec plaisire. Je parcouru sur cette machine un KM environ ce n’était par curiosité mais tout simplement de pouvoir mareté loin de lui et prendre à la hate un croquis et quelle mesure avec mon maitre qui dans notre métier nous quitte jamais. Loin de lui je pui tous à mon aise faire un croqui sur nos cartes de la maison et prendre tous à mon aise les mesures nécessaire à sa construction avec mon frères (…) C’était fait la bicyclette était grave dans notre mémoire. Nous voilà donc reparti à travailler les soirs (…). Enfin au bout de 9 semaine notre 1ère bicyclette était construite (…). Je fit avec cette Bicyclette de grande sortie entre autre celle que je fit avec notre vétérand Mr devivi ou velocio comme on le nomme aujourd’hui. St Etienne Chamberi aller et retoure soit 260 km environ en 12 heures… ».
Voici racontée la première histoire « du » bicyclette en France.
C’est un témoignage écris dans un français un petit peu approximatif, mais dont le récit vibre de cette toute première fois.
Première fois qu’une bicyclette anglaise parcourt les routes françaises et première fois qu’elle est remarquée.
C’est donc en la copiant que les frères Pierre et Claudius Gauthier en 1886 construisent la première bicyclette française.
Cette bicyclette, photo ci-dessous, est conservée au musée d’Art et d’Industrie de saint Etienne. Elle fait partie des premiers modèles qu’Etienne Mimard, fondateur de la future Manufrance, proposa en lançant la marque Hirondelle, participant ainsi à l’essor de l’industrie du cycle à Saint-Etienne.
Ce petit dépliant publicitaire de la marque Gauthier qui date de 1895 fait sourire, il vante les qualités des bicyclettes Gauthier en dégommant la concurrence.
« Vous avez depuis longtemps reconnu que tous les records, championnats, courses fantastiques, annonces et réclames tapageuses, n’étaient ni plus, ni moins que du charlatanisme, ou pour franchement parler de la « poudre à gogos » ;
Peut-être avez-vous quelquefois été attiré par la grosse caisse de ces saltimbanques de la pédale, et payé le double de sa valeur, un instrument très ordinaire et quelquefois défectueux. »
D’aucun avanceront d’autres paternités, on pense au bordelais Georges Juzan. Forcément, toutes inventions ou évolutions à ses précurseurs. On s’en tiendra ici pour la France, à la bicyclette des frères Gauthier.
Les fondamentaux sont là, deux roues de taille égale, un cadre en croix, une transmission par chaîne (à pignon fixe, sans roue libre) et un frein permettant de ralentir la roue avant.
Le vélocipède est mort, vive la bicyclette !
C’est ainsi que débute avec les frères Pierre et Claudius Gauthier, l’histoire du cycle en France.

 Collection du Musée d’art et d’industrie de Saint-Etienne

   Collection encyclo du velo

encyclo des constructeurs d'hier
[vcex_blog_grid columns=”5″ posts_per_page=”-1″ order=”ASC” entry_media=”false” title_tag=”div” content_heading_weight=”300″ date=”false” excerpt=”false” read_more=”false” orderby=”title” include_categories=”4″ content_heading_color=”#616161″ content_heading_size=”14px” content_css=”.vc_custom_1499610414481{margin-top: 0px !important;margin-right: 0px !important;margin-bottom: 0px !important;margin-left: 0px !important;border-top-width: 0px !important;border-right-width: 0px !important;border-bottom-width: 0px !important;border-left-width: 0px !important;padding-top: 0px !important;padding-right: 0px !important;padding-bottom: 0px !important;padding-left: 0px !important;}” entry_css=”.vc_custom_1499610414483{margin-top: 0px !important;margin-bottom: 0px !important;border-top-width: 0px !important;border-bottom-width: 0px !important;padding-top: 0px !important;padding-bottom: 0px !important;}”]
Back To Top