BAUDOU BIKES
2 rue de l’Occitanie
31150 Fenouillet
Tel 06 47 08 30 00
baudou-bikes.com/fr

Qui et quoi
Artisan, concepteur, cadreur, assembleur
Vélo route, randonneuse, cyclocross, VTT, BMX
Vélo acier
Vélo sur-mesure
Vente à l’atelier

Un peu d’histoire
C’est à Fenouillet près de Toulouse que Gaël Baudou s’est installé en 2016.
« C’est à mon père que je dois ma passion pour le vélo. Pour moi, les vacances d’été ont toujours été rythmées par le Tour de France. Cela dit contrairement à mon père je me suis surtout intéressé dans un premier temps au formes plus ludiques du vélo: BMX, VTT crosscountry ou encore Freestyle.
Mon intérêt pour la mécanique m’est très certainement venu des heures passées à réparer mes vélos! C’est ainsi que j’ai été amené à devenir ingénieur en mécanique. Bien entendu, je faisais partie du club de VTT Ifmanature de l’école ce qui m’a permis de découvrir la magnifique campagne auvergnate.
C’est en Angleterre que j’ai débuté ma carrière, en tant que manager de production chez Gould Engineering.  Mon travail consistait à organiser  la production de pièces en fibre de carbone pour l’équipe de Formule 1 Red Bull Racing. Après plusieurs années d’expérience et malgré les évolutions constantes de la technologie j’ai ressenti au fond de moi  que j’avais besoin d’un nouveau challenge. Je sentais qu’il me manquait quelque chose. 
C’est en découvrant un kit de tubes en vente sur Internet que je me suis décidé à me lancer dans la fabrication de mon premier cadre de vélo. Ce vélo de course, mon père l’a utilisé pendant de nombreuses années.
Plus tard, et après la fabrication de 2 autres vélos, de voyage cette fois-ci, j’ai réalisé que je pouvais faire de ma passion mon métier. Je me suis donc décidé à suivre de formations de fabrication de vélos dispensées par Downland Cycles en Angleterre. J’y ai appris l’art de l’étude posturale, les secrets de la conception d’un vélo dynamique et sécurisant. C’est aussi là que j’ai pu perfectionner la technique du soudo-brasage ainsi que celle de la soudure Tig. » in baudou-bikes.com/fr

 baudou-bikes.com/fr

Baudou aujourd’hui
Gaël Baudou est un artisan, c’est-à-dire qu’il fabrique chaque cadre à l’unité en fonction de ce que désire le client et surtout de son usage, car un vélo c’est un usage.
Les aciers utilisés sont les meilleurs de chez Reynolds, Columbus ou Dedacciai puis envoyés à la peinture.

  baudou-bikes.com/fr

Coup de cœur, truc du métier, anecdote : le bike packing
Le bike packing mot à mot « l’emballage du vélo » est une solution légère pour transporter du matériel sur un vélo, sans porte bagage, composé d’un ensemble de sacoches de cadre, de selle ou de guidon, fixée avec des sangles.
Synonyme de liberté et d’autonomie, cet anglicisme est une version contemporaine de la randonneuse d’hier !
Or, Baudou Bikes a participé en 2018 à la troisième édition du concours des machines à Bruniquel (concours technique visant à promouvoir le vélo artisanal français autour d’une série d’épreuves, les deux premières éditions du concours à Ambert dans le Puy de Dôme avaient pour thème la randonneuse légère) dont le thème cette édition était le bike packing.
Dans le règlement du concours des machines sur concoursdemachines.fr, on peut lire :
« Avec le temps, les pratiques se sont diversifiées, et on parle de nos jours de: vélotaf’, bikepacking, gravel, fixie, monstercross, fatbike… De nouvelles courses cyclistes traversent l’Europe par les chemins et prennent de l’ampleur: en France, la French Divide, née en 2016, en est un bel exemple.
Les cadreurs doivent promouvoir l’innovation et la créativité́ et en 2018, c’est donc l’aventure tout terrain qui est mise à l’honneur avec tout le matériel nécessaire à l’autonomie et au bivouac hors des sentiers battus: “B./roads/”, comme Plan B, routes secondaires et alternatives avec des Bicyclettes Baroudeuses.
Si l’Encyclo du vélo ne répertorie pas les VTT, la solution bike packing de Baudou Bikes a rempli le cahier des charges du concours d’un vélo polyvalent pour rouler en autonomie avec éclairage indépendant, nécessaire de réparation, ravitaillement, matériel de bivouac et un portage d’au moins 5 litres d’eau sur le vélo.